Contenu d'une poubelle à papier de bureau
23 juin 2023

Tri des déchets en entreprise

Par Auteur du site

Dans notre société consciente des enjeux environnementaux, le tri des déchets est devenu une pratique courante et indispensable. En effet, il est de notre devoir de réduire notre impact sur l’environnement et de favoriser la valorisation des ressources. C’est dans cette optique que le décret « 5 flux » a été instauré pour réglementer le tri des déchets en entreprise.

Quels sont les 5 flux de matières à trier ?

Le décret « 5 flux » établit une liste des déchets à trier à la source. Ces flux de matières comprennent les déchets :

  • De papier/carton
  • De métal
  • De plastique
  • De verre
  • De bois

Depuis sa publication en 2016, tous les professionnels sont tenus de mettre en place un système de tri à la source et de collecte séparée pour ces déchets.

De plus, depuis 2016, les professionnels produisant plus de 10 tonnes de biodéchets ont également l’obligation de trier ces derniers à la source. Depuis le 1er janvier 2023, ce seuil est abaissé à 5 tonnes de biodéchets par an.

À partir du 31 décembre 2023, tous les professionnels devront mettre en place un tri à la source des biodéchets, quelle que soit la quantité produite.

Des entreprises en pointe dans le tri des déchets

De nombreuses entreprises ont déjà adopté des pratiques avancées en matière de tri des déchets. C’est particulièrement le cas dans l’industrie qui recherche des solutions pour réduire ses coûts liés à l’achat de matières premières et à l’élimination des déchets. Certaines entreprises ont même développé des synergies locales, où les déchets d’une entreprise deviennent une ressource pour une autre. Cela s’inscrit dans le concept d’écologie industrielle et territoriale, qui vise à créer une économie circulaire.

Il est important de souligner que tout producteur de déchets, en dehors des ménages, est responsable de leur valorisation ou élimination. Dans le cas où une entreprise génère des quantités limitées de déchets, elle peut être desservie par le service public de gestion des déchets de sa collectivité. Cependant, si l’offre proposée par la collectivité ne répond pas aux obligations de tri de l’entreprise, celle-ci doit se tourner vers un prestataire externe spécialisé pour la collecte de ses déchets.

À partir du 1er janvier 2025, tous les professionnels seront également tenus de trier et de collecter séparément les déchets de textiles.

Le tri des déchets dans le secteur de la construction et de la démolition

Depuis 2021, les acteurs de la construction et de la démolition sont soumis à une obligation de tri de sept flux de déchets. Outre les déchets de papier/carton, plastique, verre, bois, métal et fractions minérales, le plâtre est aussi concerné par ce tri sélectif. La mise en place d’une filière à responsabilité élargie des producteurs en 2022 permettra de garantir un maillage territorial adéquat et offrira aux acteurs du secteur des points de collecte à proximité de leurs chantiers.

Le tri spécifique pour certains déchets

Certains déchets, tels que le mobilier de bureau, les équipements électriques et électroniques, ainsi que les produits chimiques, nécessitent un tri spécifique. Il est essentiel de se référer aux informations et à la signalétique de tri apposées sur ces produits, leur emballage ou tout autre document d’accompagnement. Ces indications permettent d’orienter correctement ces déchets vers les filières appropriées. De plus, ces informations et signalétiques de tri peuvent être consultées de manière dématérialisée pour faciliter leur accès.

Déchets électronique

Le tri des déchets en entreprise est donc une responsabilité partagée par tous les professionnels. En adoptant des pratiques de tri à la source et en favorisant la collecte séparée, nous contribuons activement à la préservation de notre environnement et à la transition vers une économie circulaire.

En savoir plus : Comment mettre en place le tri des déchets dans son entreprise ?